Marianne Flament, chercheuse d'emploi et maman:

Ce que m'apportent les cours d'interprétation) : passer du rêve à la réalité: construire une réalité, par petites touches.
Je rêvais de chanter... à présent, je chante... et entre les deux il faut essayer de chanter : ça c'est l'épreuve de la réalité. Rien de plus constructeur et structurant (à revivre avec chaque nouvelle chanson) ; et quand elle aboutit à la scène... jubilation !
Tout ça dans la confiance mutuelle avec un groupe : chaleur, sentiment d'appartenance et de sécurité...
Donc, je résume: contact avec le réel, chaleur, sécurité, jubilation... Belle moisson, non?

Isabel de Naeyer, journaliste, auteur compositeur interprète

J'ai du commencer en 2004 je suppose. J'ai poursuivi jusqu'en 2008 ensuite j'ai eu suffisamment de confiance en moi pour monter un groupe et faire 2 concerts dont un avec des compos perso.  Entretemps j'ai fait le stage d'été en 2006 et 2007 en théâtre, écriture
et interprétation, et j'ai embrayé dans l'écriture du spectacle "  une femme peut… ",

La première fois que je suis montée sur la scène du cours d'interprétation, je n'ai pas pu terminer  ma chanson (tant j'avais le trac et j'étais à bout de souffle.)  Au fil des cours, j'ai gagné en confiance. Moi qui étais hyperstressée à l'idée de parler en public (dans les réunions professionnelles
et autres), je suis devenue plus assurée et cela ne me pose plus de problèmes. J'ai pu aussi réaliser un vieux rêve: monter un groupe rock.

Le talent des professeurs est de nous faire croire au nôtre et de nous pousser en douceur à nous réaliser.

Dominique Ducarme - Indépendante (collaboratrice administrative & formatrice)

J'ai pu expérimenter chez Youpy l'interprétation sur scène et donc:

- apprivoiser la scène en tant qu'espace
- apprivoiser le fait de " s'exposer ", de se mettre à nu dans les zones très intimes des émotions, des sentiments
- approcher peu à peu le silence en scène !!! Que faire ? Rester présent ? Comment ne pas "décrocher" ?
- apprivoiser le micro, les spots, le matériel
- expérimenter des mises en scène des plus simples (moi et le micro) ou plus scénarisées (personnages, costumes, accessoires, interactions avec des partenaires ...)
- découvrir le sens du texte pour le donner à entendre
- intérioriser, s'approprier la chanson pour l'offrir ensuite au public, enrichie de quelque chose de soi
- oser explorer ses zones "d'inconfort" (répertoire différent de ses attirances "naturelles")

dans un contexte de sécurité et de bienveillance.

Izou (du B'Izou)

J'ai suivi les cours d'interprétation durant quatre ans. Les cours sont dispensés avec beaucoup d'humanité. Je suis arrivée aux cours de Daria et de Sarah de Martynoff complètement cassée, après une année avec un professeur peu pédagogue. J'ai repris goût à la chanson grâce à un enseignement basé sur la confiance, les forces et les faiblesses de chacun, dans la bonne humeur et le travail intensif.

Marie Sépult, Psychlogue

Les cours m'ont apportés une meilleure connaissance de moi. J'ai aussi expérimenté ce qui est important à déployer pour donner, transmettre le message, l'émotion, l'interprétation face à un public.
Et puis de la personnalité de Daria, simple, vraie et tout en douceur j'ai également appris beaucoup.

N. K  formation en journalisme et communication, enseigne le français aux étrangers

" En plus de cette indéniable convivialité, complicité, amitié de groupe .... sans esprit de concurrence et où tout le monde vient pour le réel plaisir de chanter et de progresser ... dans le travail de l'interprétation ou des stages de perfectionnement, moi je retiens le mot "confiance", car c'est gai de pouvoir travailler dans une atmosphère où l'on n'est pas jugé quand on chante ; c'est le meilleur moyen pour continuer à résorber ses mauvaises peurs ou tout simplement le trac et de continuer à progresser en améliorant sa technique pour y arriver "
Eva Frydman, employée de banque

Je suis le cours d'interprétation de groupe + les spectacles depuis 7 ou 8 ans, et je dirais qu'il m'apporte bonheur, gaieté, évasion, liberté, partage d'émotions, d'une passion commune, échange avec le groupe, le public lors des spectacles, épanouissement personnel, meilleure confiance en soi, respect, une approche sincère de la chanson au travers des émotions qu'elle peut faire resurgir en nous, l'aspect plus théâtral et de mise en scène lors de son interprétation, le fait de rester soi , authentique.
Ne pas être jugé permet de revisiter la chanson française de différentes manières souvent très surprenantes...et j'en passe et bien sûr tout cela grâce à notre prof Daria qui avec sa méthode nous transporte dans sa passion pour l'être humain avant tout au travers de la musique et de la chanson.

Véronique Laurent, sociologue

Daria m'a apportée une approche en toute confiance de l'interprète et de l'humain. Une approche sans jugement qui rend à l'aise et a facilité mon exploration des chansons, des textes et de moi-même.

Vinciane
Ce fut pour moi la découverte de la Vinciane 1 peu + extravertie qui ose chanter ses émotions et les dévoiler le plus naturellement possible grâce aux paroles des chansons + vécues intimement que esthétiquement (venant de la formation chant classique).

Anne-Sophie

Ces expériences apportent d'abord beaucoup humainement : moi qui venait d'arriver en Belgique, j'étais ravie de faire des rencontres via les cours! Le public étant extrêmement varié (jeunes, moins jeunes, étudiants, actifs, retraités, musiciens, débutants, etc.), il est d'autant plus riche de partager ensemble ces expériences.
Les cours collectifs m'ont aidé à prendre confiance en moi sur scène, à explorer des multitudes d'émotions différentes (on s'étonne !) et m'ont permis également d'apprendre le plaisir de chanter en duo et partager ces émotions.

Rosette - comptable à la retraite

J'ai suivi le cours d'interprétation, plus spectacles, et ceci pendant une dizaine d'années.  Ce sont de magnifiques souvenirs et de belles rencontres de personnes. 
Ces dix années ont changé ma vie et ma façon de penser, car j'ai été confrontée à un milieu très différent du milieu que j'ai toujours fréquenté. C'est très enrichissant.
Je suis mariée, deux enfants, 5 petits enfants et une arrière petite fille. Et tout ce clan s'est beaucoup amusé en voyant cette grand mère, qui participait  à un spectacle  avec des jeunes.

Agnès DECLERCK, Collaboratrice administrative dans une maison médicale

Chez Daria , j'ai découvert le plaisir de chanter en public.  Tous les quinze jours, dans cette petite salle très intime, je partage et je  communique avec les autres élèves, tous animés de cette même passion qu'est la chanson.  Toutes ces chansons, tous ces textes à approfondir avant de les partager me permettent d'exprimer ce que je n'arrive pas à exprimer par d'autres biais (idées, sentiments, émotions, fantaisie). Daria de Martynoff  m'amène à découvrir ou redécouvrir par moi-même le sens parfois caché de certains mots, certaines phrases.  Cette invitation à la découverte ou redécouverte des chansons proposées, se fait sans  forcer, de manière très subtile, je dirais même subliminale.   Ces rendez-vous sont comme des auberges espagnoles, chacun y trouve ce qu'il y apporte et chacun sait qu'il  peut compter sur un cadre chaleureux, respectueux et propice à l'expression sincère de soi.     Les spectacles sont évidemment les moments forts de la saison.  Nous avons la chance d'en faire deux par an.